Les lois américaines menacent les entreprises américaines, mais pas Bitcoin

Mike Novogratz, PDG de Galaxy Digital, a déclaré dans une interview que les gouvernements américains ne s’attasueraient ni à Bitcoin ni à Ethereum, mais cibleraient les entreprises de cryptos locales. Les États ont publié un projet sur la nouvelle réglementation en matière de crypto-monnaies et, apparemment, ils veulent contrôler l’infrastructure commerciale de l’industrie des cryptos aux États-Unis, à commencer par les stablecoins et leurs émetteurs.

Cela fait naitre un lot de critiques : les entreprises pourraient être réglementées sous la contrainte et forcées d’appliquer les nouvelles recommandations qui les enverraient loin de la décentralisation. Mais deux choses sont à prendre en compte. Les entreprises qui utilisent les réseaux ne les dirigent pas. Il est possible d’offrir des services dans le secteur de la crypto-monnaie, mais ce n’est pas nécessaire pour l’existence des blockchains ouvertes. D’un autre côté, ces entreprises sont des pionnières. Il suffit de regarder la Suisse, où les politiciens travaillent d’arrache pied pour attirer l’industrie dans le pays. Ils le savent, ce sont les pionniers du futur.