La France veut des règles KYC plus strictes

Le ministre des Finances souhaite étendre les règles actuelles aux échanges et transactions en cryptos. À l’heure actuelle, la limite est de 1000 euros pour les transactions. En dessous, les utilisateurs n’ont pas à effectuer de KYC s’ils ne sont pas impliqués dans des transactions en fiat. Cependant, cela pourrait être utilisé pour le blanchiment d’argent et même le financement du terrorisme ce qui implique que les règles doivent changer.

Le secteur local des cryptomonnaies n’a pas accueilli avec plaisir ces propositions, car le processus KYC pour un utilisateur est actuellement de 1 dollar, et pourrait atteindre 5 dollars.  Malgré ce coût pour l’entreprise, elle n’a aucune garantie sur le fait que l’utilisateur va réellement effectuer des transactions ou achats et donc lui procurer un revenu.